Utilité, différents modèles, pose… tout savoir sur la facette dentaire

Les facettes dentaires ont été conçues pour optimiser le sourire, en gommant des défauts dentaires, tels que la forme, la couleur, ou l’état de surface. Elles permettent de retrouver l’harmonie, la beauté et l’équilibre du sourire.

Ces dispositifs se collent sur la face externe des dents pour en modifier l’alignement, la forme ou la couleur. Les facettes sont réalisées sur mesure, offrent un résultat naturel et durable, et nécessite un léger taillage des dents. Un point complet sur la pose, les indications, les résultats obtenus et la durée de vie des facettes, dans cet article.

Facettes dentaires : historique et définition

C’est en Californie que les facettes ont vu le jour, dans le but d’embellir le sourire des acteurs d’Hollywood. Au départ elles n’offraient pas une grande force de collage, et c’est au fil du temps que l’adhésion avec la dentine a été améliorée.

La technique a ensuite extrêmement évolué avec les progrès réalisés dans les procédés et les matériaux utilisés, notamment dans le collage des facettes.

Une facette dentaire est un dispositif sous forme de prothèse, composé d’une fine couche de céramique et qui est collée à l’émail des dents. Grâce à son épaisseur fine, elle est moins invasive qu’une prothèse scellée. La facette sert à améliorer l’apparence esthétique, en modifiant la position, la forme, la structure et la couleur des dents.

La correction de la teinte concerne les situations où les traitements blanchissants s’avèrent inefficaces ou insuffisants. Quant à la modification de la forme, elle est utilisée pour les dents usées, cassées ou trop courtes. Les facettes dentaires corrigent également les malpositions dans les cas d’espaces interdentaires ou de chevauchements.

La plupart du temps, les facettes dentaires sont fabriquées en céramique, parce que ce matériau est compatible avec des tissus vivants. Il existe aussi des facettes en composite, mais elles sont moins durables et leur rendu est moins joli.

Dans quels cas utiliser les facettes dentaires ?

Les facettes dentaires s’adressent aux sujets qui désirent embellir leur sourire en apportant une légère modification à leurs dents visibles. Elles représentent une solution efficace pour masquer les défauts comme une teinte prononcée, des malpositions ou une forme anormale.

Corriger la couleur

Les facettes peuvent être posées dans des cas d’anomalies de couleurs, pouvant être dues à la prise de certains médicaments, à l’excès de fluor ou à un traumatisme aigu, comme une hémorragie. Avant de poser les facettes, les dents sont traitées par une technique chimique d’éclaircissement.

Corriger la forme

Les problèmes de forme des dents touchent principalement les incisives latérales et les prémolaires, qui peuvent être de formes conoïdes. Certaines personnes présentent des trous interdentaires, dues à une perte d’os ou à une parodontite.

Les facettes ont l’avantage de pouvoir masquer ces problèmes de forme des dents.

Corriger la structure

Une perte importante de tissus peut être constatée à la suite d’un traumatisme, elle peut être corrigée par la pose de facettes dentaires.

Intérêt des facettes par rapport à d’autres traitements

Les résultats obtenus avec les facettes sont meilleurs qu’avec un blanchiment classique, notamment quand la couleur des dents est altérée par une prise de médicaments comme la tétracycline. La pose de facettes ne cause pas une grande perte d’épaisseur, par rapport aux couronnes. Elle nécessite en effet un léger taillage des dents, environ 10%, alors que la pose de couronnes nécessite de tailler les dents de 60%.

Les facettes permettent de corriger les petits espacements des dents, sans avoir recours à des bagues dentaires, contrairement aux traitements orthodontiques classiques. D’autre part, de nombreuses anomalies peuvent être gommées en un seul traitement, grâce aux facettes, comme le jaunissement, les espacements ou les dents trop longues.

Contre-indications des facettes dentaires

Dans certains cas, il est préférable de renoncer aux facettes, notamment pour les dents très abîmées, mal positionnées, ou usées par l’abus de tabac et de boissons acides. La pose de facettes nécessite en effet la présence d’un minimum d’émail.

Les facettes sont également déconseillées dans le cas de pathologies comme le bruxisme (grincement ou serrement des dents), de parodontites, d’anomalies colorimétriques, ou d’un tabagisme et manque d’hygiène.

Lorsque les traitements moins invasifs s’avèrent inefficaces, et que les contre-indications sont écartées, les facettes dentaires présentent une solution durable dans le temps, et dont le taux de succès avoisine les 95%.

Quels sont les types de facettes existants ?

Il existe deux types de facettes, qui ont chacun des atouts et des défauts.

Les facettes en céramique

Il s’agit des facettes les plus utilisées, les dents doivent être bien préparées à leur pose. L’exercice de pose de facettes en céramique est réservé aux praticiens les plus expérimentés.

Les facettes en résine composite

Elles sont moins onéreuses, et représentent de ce fait une alternative intéressante aux facettes en céramique. Néanmoins, leurs propriétés mécaniques et le rendu esthétique sont encore à améliorer, et elles sont moins durables.

Les facettes en composite se présentent sous forme d’une pâte malléable qui colle à la dent sans avoir besoin de la tailler de près.

Les étapes de la pose des facettes dentaires

Les facettes sont généralement posées en deux ou trois séances, quand l’indication concerne une modification de couleur ou une réparation d’une incisive cassée à l’identique. Les projets esthétiques plus importants nécessitent plus de rendez-vous, car des essais et des simulations peuvent être utiles.

La première séance comprend un examen de l’état des dents, des défauts soulignés par le patient, et la prise de photos, d’empreintes ou de radiographies. Une gouttière est réalisée suivant un moulage en plâtre, en se basant sur les critères esthétiques comme la hauteur, l’alignement ou la forme du sourire.

A la deuxième séance, le praticien remplit la gouttière de résine, et la place dans la bouche du patient, de manière à recouvrir les dents. Une fois durcie, la résine forme un masque qui permet d’avoir une idée sur le résultat final.

Par la suite, le praticien prend de nouvelles empreintes et pose des facettes provisoires en attendant que les définitives soient prêtes.

La pose finale est effectuée sous anesthésie locale, et la séance peut être particulièrement longue.

Durée de vie et entretien d’une facette dentaire

La longévité des facettes dentaires est un de leurs principaux avantages, à côté de l’aspect esthétique irréprochable. Quand le collage est réalisé de manière correcte, les facettes durent près de douze ans.

Les rares échecs sont provoqués par des fractures de la céramique, ou des fissures, voire des infiltrations qui risquent de modifier la teinte des facettes et causer des caries. Il est à noter que les facettes se décollent rarement.

En ce qui concerne l’entretien, il faut savoir que les facettes adhèrent au reste de la dentition et s’intègrent de manière quasi naturelle. La gencive retrouve son emplacement en seulement quelques jours après la pose.

Aucun entretien particulier n’est nécessaire, mis à part une hygiène bucco-dentaire, des détartrages réguliers et le port de gouttière pendant la nuit pour certaines personnes.

Le port de facettes dentaires est un geste irréversible, car il nécessite de tailler l’émail de manière à avoir la hauteur et l’épaisseur désirées. C’est pour cette raison qu’il est indispensable de vérifier avec le dentiste la faisabilité u projet de modification, avant de se lancer.

Une fois posées, les facettes apportent un sourire lumineux, le résultat esthétique est généralement impressionnant, et il est difficile d’être déçu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *